Assurance décès

Devis mutuelle-comparatif mutuelle comparatif mutuelle-tarf mutuelle-devis mutuelle-souscripition assurance santé et mutuelle-le meilleur tarif mutuelle et assurance sante
Assurance

Mutuelle

Defiscalisation

Rachat credit

Assurance chien

25/09/2012 - Assur1max.com se lance dans l assurance décès

Assur1max se lance dans l' assurance décès. Voici un petit aperçu de l assurance décès. Souscrire une assurance décès n'est pas une obligation légale en France. Les organismes de crédits imposent cette couverture avant d'accorder un prêt.

Objectif d'une assurance décès.

Une assurance décès est une couverture essentielle tant pour le créancier que pour la famille du souscripteur.  Cette prise en charge rembourse notamment les crédits à long terme en cas de décès du souscripteur. Un crédit non remboursé représente une perte considérable pour les créanciers.  L'assurance  décès est la meilleure façon de remédier à cette situation. Les prêteurs ont la possibilité  de procéder à la saisie du bien en cas de non-paiement. La famille du défunt se retrouve alors dépourvue de son héritage. L'assurance décès a pour but d'aider les héritiers à conserver leur patrimoine.

Principe d'une assurance  décès.

Une assurance décès ne couvre pas le souscripteur. La raison en est que les garanties ne sont valables qu'après sa mort. Certains adhérents meurent avant la fin du remboursement d'un prêt. Les héritiers du bien en sont responsables dès la lecture du testament. Les dettes du souscripteur sont transmises aux bénéficiaires. Le souscripteur verse une cotisation dans les caisses de son assureur. Cette participation sert à rembourser le prêt en cas de mort du débiteur. Une assurance  décès prend en charge le montant restant du crédit. Ces indemnités sont requises notamment pour les crédits à long terme. 
 

Coût d'une assurance décès.

De nombreux facteurs entrent en jeu pour évaluer le prix d'une assurance décès. Les assureurs prennent en compte le montant du prêt. Le tarif est étroitement lié aux mensualités du  crédit. Les assureurs évaluent les risques que présentent les souscripteurs. L'âge est un facteur non négligeable lors de l’adhésion à une assurance décès. Les intérêts sont minimes pour  un jeune adhérent de moins de 30 ans. Les assureurs affichent des intérêts de plus de 1% pour les plus de 50 ans. Les couts varient selon les établissements. Le choix de son assurance décès n'est pas à prendre à la légère.
"