Pièges mutuelle santé

Devis mutuelle-comparatif mutuelle comparatif mutuelle-tarf mutuelle-devis mutuelle-souscripition assurance santé et mutuelle-le meilleur tarif mutuelle et assurance sante
Assurance

Mutuelle

Defiscalisation

Rachat credit

Assurance chien

03/08/2011 - Assur1max.com pour être informé sur la mutuelle santé

L’accès aux soins n’est pas à la portée de tous les portefeuilles à l’heure actuelle. Les tarifs exercés sont très élevés et la Sécurité Sociale n’en prend en charge qu’une partie. C’est pourquoi, de nombreuses mutuelles proposent leurs services. Les assurés n’ont d’autres de choix que de souscrire une assurance santé. Il faut pourtant y regarder à deux fois avant de se lancer, car malgré un large panel de choix, il faut faire attention de ne pas se laisser séduire par le premier assureur venu ou par une quelconque institution de prévoyance sociale.

La publicité mensongère des assureurs

Pour choisir son organisme d’assurance, il faut vérifier si la publicité qu’il fait n’est pas mensongère. Il faut tenir compte du fait que souvent les publicités faites pour les contrats d’assurances ne disent pas toujours la vérité. Avant de procéder à l’adhésion à la complémentaire santé, choisissez les contrats dans lesquels les garanties et les frais sont mentionnées en euros sans aucune omission. Il faut prendre le temps de bien lire le contrat d’assurance avant de le signer, car l’assuré risque de se retrouver avec un contrat qui ne rembourse pratiquement rien surtout en ce qui concerne les frais inhérents aux soins dentaires et aux soins d’optique.

Les principaux pièges à éviter

Sont également à proscrire la mutuelle santé ou l’assurance santé qui n’inclue pas certaines affections dans leur contrat. Il est important de bien comprendre la raison de ces exclusions avant de passer à la souscription pour ne pas se faire tout simplement arnaquer dans le cas où l’une des affections exclues concerne l’assuré, il faut tout de même noter que les cures de désintoxication ne font pas parties des affections prises en charge. Si l’organisme d’assurance propose un contrat qui impose des délais de carence, il est inutile d’y souscrire. Cette pratique de période de non couverture n’a plus cours actuellement et la cotisation que verse l’assuré doit servir à rembourser les dépenses de soins engagées. Il faut également éviter les assureurs qui n’offrent pas un remboursement optimal en dentaire et en optique. Parmi les pièges qu’il faut considérer, les couvertures qui ne servent à rien surtout pour ceux qui vivent dans les petites agglomérations ou les régions rurales.